Dysorthographie

La dysorthographie se définit comme un trouble de l'acquisition de l'orthographe. Ce problème d'apprentissage se traduit à l'écrit par des difficultés :
à respecter l'orthographe des mots :

  • fautes d'orthographe ;
    - découpages anarchiques des mots avec des mots collés (« unabit » pour « un habit ») ;
    - disparition ou transformation de certains sons (« fagile » pour « fragile ») ou syllabes (« vragile ») ;
    - ajout de lettres ou de syllabes ;
    - inversion (« fargile »).
  • à recopier un texte.
  • à conjuguer et à faire l'accord correctement dans le groupe nominal et le groupe verbal.
  • à organiser des phrases syntaxiquement correctes.

Ces difficultés entraînent notamment une écriture lente, irrégulière et maladroite. Les rédactions sont anormalement pauvres.

La dysorthographie est un trouble persistant qui peut s'accompagner ou non de troubles de la lecture. On distingue toutefois la dysorthographie de développement et la dysorthographie acquise, qui fait suite par exemple à un traumatisme (on parle alors davantage d'agraphie).

Par ordre décroissant

Page :
  1. 1
  2. 2
Par ordre décroissant

Page :
  1. 1
  2. 2